Archive mensuellejanvier 2017

Photos

Photos  » Sur le dos du CroCo « 

Sur le dos du CroCo

Photos  » Mandé le ressort « 

Spectacles en tournée

Place Gaston Couté

Place Gaston Couté

Nous sommes le jour de l’inauguration de la nouvelle place de votre commune.

Mr le maire en accord avec le conseil municipal a décidé de la nommer «  Place Gaston Couté ».

Pour ce grand jour, il a invité un éminent spécialiste de Gaston Couté le professeur Marc- Gérard Rolien.

Un extrait

« A la clarté des soirs sans voiles,

regardons en face les cieux ;

Cimetière fleuri d’étoiles

                                                            Où nous enterrerons les dieux.

                                                             Car il faudra qu’on les enterre

                                                            Ces dieux féroce et maudits

                                                                Qui, sous l’espoir de paradis,

                                                                   Firent de l’enfer sur la terre »

Gaston Couté

Couté, c’est une pensée libre, rebelle et vivante, c’est une pensée d’images fortes, bouleversantes, qui répond avec poésie à bien des questions essentielles que nous nous posons aujourd’hui.

Sa parole imagée, mordante, drôle ou lyrique, nous touche à un siècle de distance. Il tisse de si belle manière un lien entre un patrimoine qui nous est encore proche et les rêves d’aujourd’hui.

Gaston est couté est né en 1880 à Meung sur Loire dans la Beauce, de parents meuniers. Après son passage au lycée, où il se fait remarquer par sa verve poétique, et quelques emplois à Orléans.

Il part à Paris avec quelques sous en poche et triomphe rapidement dans les cabarets montmartrois au coté de jehan Rictus, Botrel, Mévisto…

Gaston Couté père de tous les Brassens

Gaston Couté n’appartenait pas à la catégorie des chansonniers médiocres qui débitent des fadaises et des sornettes pour divertir.

En apportant de son pays natal un accent particulier et un lyrisme nouveau, il témoignait de l’originalité de son génie.

«  Que voulez-vous qu’il demeure d’un oiseau qui ne sait que chanter »

Ce poète ne vivait pas pour lui et on l’a comparé avec raison à Tristan Corbière. Son ascétisme volontaire, son indifférence platonique à son propre bien-être, puis sa vie militante fébrile ont sa mort prématuré.

Mais le « Gars qu’a mal tourné » nous a laissé cependant le meilleur de son génie : la richesse de son cœur, la nouveauté, les trouvailles de son art, l’humanité profonde et universelle de sa poésie.

 

Réalisation de : Place Gaston Couté

Conception et
Interprétation :

Hervé Marcillat

Sylvain Margarit

Aide à la Mise en Scène : Elisabeth Paugam

Crédit photos : Yoan Loubier

Conditions techniques
Prise électrique 16 a – 220 v

Espace scénique minimum :
Largeur : 5 m
Profondeur : 5 m
Hauteur:3 m

Montage : 2 h 30

Démontage : 1h30

Loge pour 2 personnes

Résumé vidéo du spectacle